top of page

Être une femme en 2024




Être une femme en 2024


En comparaison avec une femme en 1920, se sent-on plus libre aujourd'hui ?


Assurément ! Les droits des femmes ont progressé de manière constante, mais les pressions sociales persistent.

Une femme doit être une mère, mais pas trop ! Elle doit travailler, mais pas trop ! Elle doit être aimable, mais pas trop ! Elle doit être féminine, mais pas trop !

Ces exigences contradictoires persistent et affectent la santé mentale de nombre d'entre nous.

On peut être qui l'on veut, tant que l'on correspond aux attentes des autres !

C'est ce que j'ai longtemps pensé être la clé du bonheur. Mais en cherchant à plaire à tout le monde, on finit par ne plaire à personne et à agir de manière inauthentique !

On s'oublie, on se néglige. On s'impose des contraintes qui ne nous conviennent pas, qui ne nous représentent pas, pour éviter d'être jugée, rejetée ou abandonnée. Pourtant, la seule personne que l'on perd réellement, et qui est la plus importante, c'est soi-même ! C'est cela qui compte le plus. Comprendre pourquoi l'on fait ce que l'on fait chaque jour et pour qui ? Est-ce vraiment valable ? Est-ce que cela contribue réellement à notre bien-être ?


Sommes nous réellement heureuses ?

Le bonheur n'est pas une quête, mais un état d'esprit



En effet, être une femme en 2024 comporte son lot de défis et de pressions sociales. Malgré les avancées des droits des femmes, les attentes contradictoires persistent et peuvent peser sur notre santé mentale. Il est parfois difficile de jongler entre les rôles de mère, de travailleuse, et de femme tout en répondant aux normes imposées par la société.






Pourtant, il est essentiel de se rappeler que le bonheur ne réside pas dans le fait de plaire à tout le monde. En cherchant à être authentique et à rester fidèle à soi-même, on peut trouver un équilibre qui nous permet de s'épanouir pleinement. Se comprendre, se respecter, et agir en accord avec nos valeurs sont des clés essentielles pour cultiver le bonheur au quotidien.


Il est important de se poser les bonnes questions, de se concentrer sur ce qui nous rend réellement heureuse, et de ne pas sacrifier notre bien-être pour répondre aux attentes des autres. En cultivant un état d'esprit positif et en prenant soin de nous-mêmes, nous pouvons embrasser notre propre essence et trouver la paix intérieure. Souvenons nous que le plus grand amour que l'on puisse offrir est celui que l'on se donne à soi-même.




Le bonheur n'est pas une quête mais un état d'esprit...

Comments


bottom of page