top of page

35 ans célibataire et sans enfants et alors!

Dernière mise à jour : 24 mars 2023

Un célibat qui DERANGE :

C'est un fait, la (le) célibataire (de surcroit sans enfant) de plus de 35 ans dérange. Elle ne rentre pas dans la case préétablie. Elle ne réunit pas tous les critères censés la rendre heureuse, à savoir : Être mariée , avoir des enfants…

Je n'ai aucun problème ! D'ailleurs pourquoi être célibataire (qui plus est sans enfants) après 35 ans serait-il un problème ?

(julie, une de mes coachés)

Plus de liberté Le célibat est aussi l'occasion de profiter des plaisirs et du confort d'une vie sur mesure sans avoir de comptes à rendre. Fini les compromis, fini les concessions, fini les sacrifices. Tu es libre de vivre la vie dont tu rêves et à ton rythme.


Tu as peur d'être un(e) célibataire endurcie, effectivement tu n'as pas rencontré l'âme sœur depuis fort longtemps ou jamais vécu de relation sérieuse.

Et Alors! Tu peux aimer être seule et trouver ton bonheur dans ton entourage amical, professionnel et familial…

Le tout est de ne surtout pas s'isoler, Appelez un vieil ami pour avoir de ses nouvelles, invitez un proche à prendre un café ou à déjeuner ou invitez d'autres personnes que vous connaissez à venir jouer chez vous le soir. La relation amoureuse n'est pas le seul type de relation satisfaisante.



Tu peux faire de ta liberté, une priorité, même si tu décides de te redonner une chance en amour. Tu as le droit d'être particulièrement attaché à tes rêves, tes amis, ta famille et ton mode de vie.

Il faudra apprendre a faire de la place à l'autre au moment venu.


Tu peux également en souffrir, devenir moins acti(f)ve, ce qui crée un déconditionnement à la fois sur le plan physique, mental et social. La solitude augmente également le risque de trouble mental courant, comme la dépression, l'anxiété ou l'épuisement professionnel.

Il ne faut pas hésiter à demander de l'aide, et comprendre d'où vient réellement cette souffrance, de toi, de ton entourage, de ce que tu penses être bien pour toi ?




Les personnes qui se sentent seules ont un cerveau différent de celui des autres, selon la plus importante étude du genre réalisée. Leur « réseau cérébral par défaut » présente des connexions plus intenses et contient plus de substance grise, ce qui pourrait s'expliquer par une plus grande tendance à l'introspection.


Les chercheurs de l'Université de Chicago ont montré que les personnes souffrant de solitude percevaient de façon plus rapide et plus intense que les autres les sentiments négatifs, les mots ou les choses désagréables, ce qui tend à augmenter leur anxiété et à favoriser la survenue de dépression par exemple.


Les 7 types de solitudes

  • Solitude « nouvelle situation »

  • Solitude « je suis différent.e »

  • Solitude « je n'ai pas d'amoureux/amoureuse »

  • Solitude « je n'ai pas d'animal »

  • Solitude « ils n'ont pas le temps pour moi »

  • Solitude « des amis pas dignes de confiance »

  • La solitude « présence silencieuse »

Les gens qui aiment être seuls ont tendance à gérer plus efficacement les tâches quotidiennes. Ils savent que le temps est précieux, qu'il doit être bien utilisé. Ils ne perdent pas de temps en bêtises. Ils ont tendance à être plus productifs et ont une grande capacité de concentration.


La peur d'être seul(e)

Cette peur chronique (et parfois physique) de la solitude est souvent liée à un traumatisme durant votre enfance. Cela n'est pas forcément lié à un abandon physique, mais parfois à un sentiment d'incompréhension ou de rejet de la part de votre entourage.


L'impossibilité de passer à autre chose

Cela peut aussi être dû à une rupture douloureuse. Il n'existe en effet aucune règle en amour. Certaines personnes peuvent facilement enchaîner les histoires amoureuses lorsque d'autres ont besoin de plus de temps avant de s'engager. Et cela est complètement normal.



Le manque de communication

C'est une des causes les plus fréquentes de rupture. Il faut savoir parler de ce qui va et de ce qui ne va pas, savoir exprimer ses désirs, envies, ressentis, et savoir écouter l'autre et prendre en compte ce qu'il/elle nous dit.


Que tu sois en couple, seul(e) avec ou sans enfant ton bonheur est entre tes mains, fait ce qui est bon pour toi et seulement pour toi.



Maï coach en célibat et en image certifiée



Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page